logo bbpp
historique discographie inties
interviews
1- Interview réalisée pour ZONE X’PRESS METAL MAG webzine (2011)

BBARBAPAPPA BUTCHERY ? Hum mais qu'est-ce donc !? Allez présentes-nous ce projet farfelu qui se cache derrière ce pseudo tout aussi farfelu !

Et bien BBARBAPAPPA BUTCHERY est un grindin'one-man band créé il y a une dizaine en Basse-Normandie à la suite d'un délire entre potes, une espèce de guerre des villages versions grindcore. Donc j'ai commencé à écrire tout un tas de paroles sur les habitants du village ignoble de Pontaubault, avec plein d'histoires bien dégueulasses et avec un humour au 10 000ème degrés. La machine de guerre était lancée. Puis les années passants et mon invasion de Paris étant en cours, de nouvelles victimes ont fini par remplacer les protagonistes de Pontaubault.

D'où vient le nom de BBARBAPAPPA BUTCHERY ?  Pourquoi massacrer les Barbapapa? Laisse moi deviner ils sont comme les bretons ils veulent nous prendre le Mont Saint Michel c'est ça?! Ah et pourquoi avoir rajouté un B et un p à Barbapapa?

Ohlaaaa je t'arrête tout de suite mon petit bonhomme !!! En fait ça n'a pas grand chose à voir avec les monstruosités hallucinogènes sauce 70's que tu cites : je faisais plutôt référence à cette espèce de grosse sucrerie nuageuse de fête foraine. C'est idiot et c'est très bien comme ça. Il y a pas grand chose à comprendre à vrai dire, c'est comme le doublement des B et des P, pourquoi chercher une explication ? C'est comme ça et puis c'est tout. T'as été demandé à MOTÖRHEAD pourquoi ils avaient un tréma dans leur logo ? Non, mais oh petit impertinent !!!! Et puis les bretons, maintenant qu'on leur a envoyé Memel en exode, les carottes sont cuites pour eux !!! V'là les groupes solos qu'ils vont se payer …
(NdKévin: Lors de ma relecture de mes questions je me suis fait la réflexion que le nom était peut-être plus d’ordre gastronomique que télévisuel mais… j’ai quand même gardé la question!)

Comment qualifierais-tu ta musique ?

Les nouveaux morceaux sont bien plus violents que sur les 2-3 dernières galettes, du pur grind quoi. Après, je serais bien incapable de te dire si je suis plus goregrind, grindcore ou cybergrind. Du moment que ça pillone sec et que ça part dans tous les sens, moi ça me convient. Je n'aime pas vraiment me fixer de limite pour BBARBAPAPPA BUTCHERY, et à vrai dire je me contrefout de savoir dans quelle catégorie les gens me cataloguent. Mais je dirais qu'une chronique, parue sur un webzine anglais il y a quelques années déjà, résumait tout à fait ma conception de ce que je joue, alors qu'en France, on essaye perpétuellement de te comparer à GRONIBARD sous prétexte que tu n'es pas un groupe “sérieux”. Donc bref, tout ça pour dire que je joue du grind, point barre.

Comment se passe la composition des morceaux ? Est-ce que tu te jettes sur tes instruments dès qu’une idée de texte te passe par la tête ?

J'essaye de faire évoluer les “techniques” d'enregistrement à chaque nouvelle release. La musique vient avant les paroles depuis un certain temps déjà. Sur le premier album “Pontaubholocauste” et sur la demo qui a suivit, c'était l'inverse : j'avais écrit les textes bien avant l'enregistrement et j'avais déjà en tête ce à quoi les morceaux allaient ressembler. A partir du deuxième album, j'ai commencé à fonctionner plus à l'instinctif d'un point de vue musical, et j'établis le concept en fonction de l'ambiance du morceau. Actuellement je me prépare surtout à l'arrivée de Vito d'ULTIMO MONDO CANNIBALE dans le groupe, ce qui va changer mes méthodes de composition, puisque je vais devoir poser mes riffs sur des rythmiques déjà terminées.

Certains musiciens aiment dire que leur environnement naturel influence en grande partie leur façon de composer. Penses-tu que c'est la plage de Saint-Jean le Thomas qui te pousse à torturer les oreilles des touristes avec du grindcore bruitiste à souhait?

On peut dire que mon environnement m'influe énormément, dans le sens où les protagonistes des histoires que forment mes lyrics sont des êtres en chair et en os. “Pontaubholocauste” était résolument campagnard puisque composé lorsque j'habitais encore en Normandie, alors que “Jetons JB Sous Une Rame de Metro” sonne plus “urbain”. En fait, il y a toujours moyen de m'imprégner des “éléments locaux” dans mon style de paroles, il suffit juste d'avoir un peu d'imagination sur une manière efficace et originale de tuer quelqu'un : noyer un campagnard dans une fosse à purin ou empoisonner le kebab d'un parisien, c'est le pied !!!!

Qu'est-ce qui t'influence ? Qu'est-ce qui te pousse à faire vomir tes instruments ?

Je suis un grand fan de grindcore depuis des années, et je pense qu'il y a énormément de trucs qui sont passés dans mes oreilles qui ont fini par influencer ce que je fais dans BBARBAPAPPA BUTCHERY, mais je pourrais citer notamment les premiers NAPALM DEATH et CARCASS, ANAL CUNT évidemment, LAST DAYS OF HUMANITY, AGORAPHOBIC NOSEBLEED, AGATHOCLES, SPAZZTIC BLURR, HERMAPHRODIT, MORTICIAN pour le côté blasting beatbox. Puis je suis également un grand amateur de vieilleries death et thrash metal, même si c'est pas ce qui te saute à l'oreille immédiatement à la première écoute ahahahahaha

On remarque que tu peux jouer une musique plus black metal en te moquant des true ivol par la même occasion sur le morceau “Flop l'agricosatanique” (sur le split de 2007) mais tu sembles également attiré par des musiques plus ambiancées qui pourraient limite faire BO de films comme le laisse penser tes outros . As-tu une culture cinématographique que tu souhaites retranscrire par le biais de ta musique ? Une culture nanar ?

Le folklore black metal est d'une facilité déconcertante à détourner : je me demande toujours comment des gens peuvent prendre ça au sérieux … Les habitants de Pontaubault et JB en ayant tous écouté, ben ça a fait ni une ni deux dans ma tête : ça leur apprendra à avoir des mallettes de magie noire Joué Club. J'aime les morceaux sombres que sont “Flop l'Agricosatanique” et “La Déchéance de JB le Gothikopedophile”, car quand tu les écoutes, tu ressens la force démoniaque et le chaleur de l'enfer, tu te prends la tête dans les mains en grommelant que tu es trop true evôôôôl. En ce qui concerne le côté BO des intros et outros, ce n'est pas forcément voulu : ma culture cinématographique étant ce qu'elle est, c'est à dire quasi inexistante, je me contente de poser 2-3 samples de navets action brutal badboy typiquement 90's par ci par là sans en abuser. Mais j'avoue que j'aime bien commencer et terminer un disque par un morceau bizarroïde, ça détend l'atmosphère, l'auditeur il est limite en train de se faire une chorégraphie imaginaire dans sa tête, et pan !!!! Blast, grind et grunts !!!!!!

Deux personnages sont récurrents dans tes textes; JB et Memel et on peut dire qu'ils en prennent plein la gueule! Qu'ont-ils fait pour mériter d'être, entre autre, jeté “sous une rame de métro” ?!

JB est la deuxième victime de BBARBAPAPPA BUTCHERY après Pontaubault : c'est un guitariste que j'ai rencontré sur Paris dans un bar, qui a la fichue manie de jouer et de beugler avec sa guitare partout où il passe, y compris dans le métro. Une victime parfaite, dans le sens où il est rock'n roll, donc avec plein de défauts assumés !!!!!!!!! Pour ce qui est de Memel, c'est la troisième et dernière victime : c'est le chanteur de NIRVANASS et joueur invétéré de cette immondice musicale qu'est le playcore (electro pourrave faite sur un soft Playstation, véridique !!!!!!!!!!!!!!), c'est également un souffre douleur idéal. C'est vraiment de la merde le playcore, je tiens à le répéter encore et encore !!!!!!!!!! Rien que d'y penser ça me donne envie de hurler en cassant des ampoules par terre !!! Donc voilà, il n'y aura plus de morceaux sur JB, le cercle est bouclé, et pour Memel ça va être relativement court, puisque outre les titres du dernier split sorti en avril, ce seront les morceaux du split avec NIRVANASS et BRUTAL DEFLORATION qui achèveront le concept probablement de façon définitive. Mais sois rassuré, BBARBAPAPPA BUTCHERY existera encore, c'est juste le concept général qui sera modifié.

J'ai vu que FADADES était passé sur le myspace de BBARBAPAPPA BUTCHERY. As-tu pensé à contacter cet artiste pour un split/cd ?

Ahhhhhhhhhh myspace et ces amis que tu connais si peu … pour être honnête, sorti des clips qu'il poste sur mon profil et ailleurs, je ne le connais pas plus que ça. Il a l'air de bien s'amuser sur ses deux premiers clips, c'est juste dommage que le concept n'aille pas vraiment plus loin que ça … j'ai peur que ça tourne un peu en rond. Donc non, pas de split prévu avec lui.

D’ailleurs tu es attaché au format split puisque tu en es bientôt à 4 splits depuis 2007 ! Qu’est-ce qui te plais dans ce genre de réalisation ? Ne projettes-tu pas de faire un album ?

La première raison est pratique : t'as ta demo de 10-15 min, t'as encore de la place sur ton cd … donc autant le remplir avec d'autres groupes qui sont dans le même cas de figure que toi. Du coup, ta demo sera aussi diffusée par le groupe avec qui tu partage le split. Voilà le calcul est vite fait. C'est un format qui est habituel dans le grindcore, c'est assez représentatif de cette philosophie d'entraide de cette scène. Mais après ça ne m'a pas empêché de sortir deux full length et d'en préparer actuellement un troisième.

Puisqu’on parle de split… la sortie du split avec NIRVANASS et BRUTAL DEFLORATION approche n’est-ce pas ? La crème du grindcore normand réunie sur un cd ça risque d’être bruyant et dingue.

On est méga à la bourre mec !!! Le split était prévu pour l'été dernier à la base, ma partie était terminée, mais NIRVANASS et BRUTAL DEFLORATION, c'est des grosses fainéasses et ils ont toujours pas fini. Du coup j'ai mis les morceaux prévus pour ce split sur un autre avec BUTCHERED BEYOND RECOGNITION et RED CUM, et là j'ai 5-6 nouveaux titres que je vais terminer prochainement. Par contre, je n'ai pas encore de date de sortie de prévue pour le moment : je suis un peu lassé de la repousser à chaque fois, donc ça sortira quand ce sera prêt. Mais j'attends ça avec impatience, parce que ça va être bruitiste et sanglant à souhait, ça va être le truc le plus dégueulasse jamais sorti en Normandie !!!!!!!!

Quels sont tes autres projets à venir ?

J'ai pas mal d'idée en tête, en fait je cherche à fêter ces dix années d'existence de BBARBAPAPPA BUTCHERY en beauté. Donc il y a déjà un split de sorti, un en cours, et je prépare le troisième full length avec Vito qu'on va essayer de caser pour la fin de l'année. Pour les retardataires de la première période 2001-2005, il y a une réédition discographique des titres anti-Pontaubault qui sort de façon imminente sur Nuclear Alcoholocaust rec. (France) et Rotten Flesh Eater rec. (US) : ça s'appelle explicitement “Total War Against Pontaubault” et seront regroupés dessus la première demo 2001, le premier album “Pontaubholocauste”, la demo 2005 et les titres du 3way split avec SLAPENDEHONDEN et MORGANE DESBEET. Tout ça avec un tout nouvel artwork. Et pour le moment on va s'arrêter là, j'ai d'autres projets en tête pour BBARBAPAPPA BUTCHERY, mais je ne confirmerais rien d'autres pour le moment.

Tu t’investis dans plusieurs projets musicaux, dans le label Inhuman Homicide rec. et le fanzine Normandie Invasion… ça va pas trop débordé ? Plus sérieusement que t’apportes ces différentes activités ? Expliques nous comment fonctionne le fanzine et le label. Quels sont tes objectifs ? Comment fonctionnent ces organismes qui se sont au fil des années fait une renommée sur la scène grind nationale voire internationale ?

Je dirais que de l'ensemble des choses que tu viens de citer, c'est Inhuman Homicide rec. qui nécessite le plus de temps. Et dans un sens c'est plutôt normal, puisque ça peut aider à faire la promo de mes projets musicaux … En ce qui concerne le fanzine Normandie Invasion, c'est en stand-by depuis un ou deux ans pour une durée encore indéterminée, faute de temps justement. J'avoue que des fois c'est chaud pour moi de m'y retrouver dans tout ce que je fais, d'autant que j'ai un boulot qui me pompe pas mal de mon temps. J'ai du faire un grand nettoyage il y a quelques années dans mes side-projects, du coup maintenant hormis BBARBAPAPPA BUTCHERY, on peut dire qu'il n'y a que BORDEL SONORE de vraiment actif, sachant que GRIND MILITIA 50 est toujours au point mort et que TURBÖREAKTÖR n'en est qu'à ses débuts. Il n'y a pas d'objectifs précis dans tout ça, le but étant de s'éclater un maximum entre potes, voilà pour moi c'est ça le grinding way of life !!!!!!!

Que ce soit le label, les groupes de grind et bien évidemment le fanzine que tu diriges toutes ces entités sont vues comme étant « normandes » pourtant tu es à présent plus sur Paris qu’en Normandie, je me trompe ? Tiens tu à ce que ton lieu d’origine reste la clé de voûte de tes créations ?

En fait c'est devenu que partiellement vrai pour le label, puisque les groupes qui ont intégrés Inhuman Homicide rec. viennent d'un peu partout, et cela depuis quelques années déjà. Mais c'est vrai que j'essaye d'apporter mon aide autant que je le peux pour les groupes normands, parce que c'est une toute petite scène qui connaît malheureusement des hauts et des bas et qu'il y a une forte pénurie de gens motivés pour faire en sorte que ça bouge. Du coup j'entretiens la flamme par le biais des groupes, qui restent ancrés quoiqu'il arrive à la scène normande, pour la simple et bonne raison que la majorité des thèmes que j'aborde transpirent la bouse fraîchement démoulée et nos plus vils instincts de chasseurs embusqués.

Es-tu un amateur de calvados ? Je ne pense pas que aies fait de chanson parlant de cette boisson divine… un jour peut-être ?

Je ne suis plus un grand amateur de beuverie, je suis comme tout le monde, je vieillis ahahaha Mais si tu avais suivi le groupe depuis ses débuts, tu saurais que BBARBAPAPPA BUTCHERY s'est brièvement appelé KALVA le temps d'un cd, à savoir le “Shitshitshitshitshit” sorti en 2003, et qui a été réédité sous le nom de BBARBAPAPPA BUTCHERY quelques années plus tard. Donc un hommage à ce breuvage brut et sec, comme un bon morceau de grind !!!!!!!!

Qu’as-tu envie de dire à tous ceux qui liront cette interview? (et à ceux qui ne la liront pas ?)

Qu'ils viennent donc sur le site de BBARBAPAPPA BUTCHERY : www.bbarbapappabutchery.free.fr. Toutes les stratégies d'attaques et les profils détaillés des victimes y sont présents. Et n'hésitez pas à me contacter sur mon mail inhumanhomicide@aol.com, pour obtenir plus d'infos ou se procurer les cds, support your local scene !!!!!!!!!!!!!

Je te laisse le mot de la fin. Si tu veux te lâcher vas-y !

Merci à toi et ZONE X’PRESS METAL MAG de diffuser ma propagande nauséabonde. Le déclin de Memel55 est inéluctable, sa mort est proche !!!!!!!!!!!